• SVK-15 ANS
  •  Cérémonie d'ouverture 10 ans Chorale ANTSA - 27 Janvier 2018

Volana JOLAY : “ASA FANIRAHANA”
Mois de JUILLET : “ MISSION ”

GUERISONS - 07-02-2019

La guérison

GENESE 3

1 Or le serpent était la plus astucieuse de toutes les bêtes des champs que le SEIGNEUR Dieu avait faites. Il dit à la femme : « Vraiment ! Dieu vous a dit : “Vous ne mangerez pas de tout arbre du jardin”… »
2 La femme répondit au serpent : « Nous pouvons manger du fruit des arbres du jardin,
3 mais du fruit de l’arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit : “Vous n’en mangerez pas et vous n’y toucherez pas afin de ne pas mourir.” »
4 Le serpent dit à la femme : « Non, vous ne mourrez pas,
5 mais Dieu sait que le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront et vous serez comme des dieux possédant la connaissance de ce qui est bon ou mauvais. »
6 La femme vit que l’arbre était bon à manger, séduisant à regarder, précieux pour agir avec clairvoyance. Elle en prit un fruit dont elle mangea, elle en donna aussi à son mari, qui était avec elle, et il en mangea.
7 Leurs yeux à tous deux s’ouvrirent et ils surent qu’ils étaient nus. Ayant cousu des feuilles de figuier, ils s’en firent des pagnes.
8 Or ils entendirent la voix du SEIGNEUR Dieu qui se promenait dans le jardin au souffle du jour. L’homme et la femme se cachèrent devant le SEIGNEUR Dieu au milieu des arbres du jardin.
9 Le SEIGNEUR Dieu appela l’homme et lui dit : « Où es tu ? »
10 Il répondit : « J’ai entendu ta voix dans le jardin, j’ai pris peur car j’étais nu, et je me suis caché. » 
11 « Qui t’a révélé, dit-il, que tu étais nu ? Est-ce que tu as mangé de l’arbre dont je t’avais prescrit de ne pas manger ? »
12 L’homme répondit : « La femme que tu as mise auprès de moi, c’est elle qui m’a donné du fruit de l’arbre, et j’en ai mangé. »
13 Le SEIGNEUR Dieu dit à la femme : « Qu’as-tu fait là ? » La femme répondit : « Le serpent m’a trompée et j’ai mangé. »
14 Le SEIGNEUR Dieu dit au serpent : « Parce que tu as fait cela, tu seras maudit entre tous les bestiaux et toutes les bêtes des champs ; tu marcheras sur ton ventre et tu mangeras de la poussière tous les jours de ta vie.
15 Je mettrai l’hostilité entre toi et la femme, entre ta descendance et sa descendance. Celle-ci te meurtrira à la tête et toi, tu la meurtriras au talon. »
16 Il dit à la femme : « Je ferai qu’enceinte, tu sois dans de grandes souffrances ; c’est péniblement que tu enfanteras des fils. Ton désir te poussera vers ton homme et lui te dominera. »
17 Il dit à Adam : « Parce que tu as écouté la voix de ta femme et que tu as mangé de l’arbre dont je t’avais formellement prescrit de ne pas manger, le sol sera maudit à cause de toi. C’est dans la peine que tu t’en nourriras tous les jours de ta vie,
18 il fera germer pour toi l’épine et le chardon et tu mangeras l’herbe des champs.
19 A la sueur de ton visage tu mangeras du pain jusqu’à ce que tu retournes au sol car c’est de lui que tu as été pris. Oui, tu es poussière et à la poussière tu retourneras. »
20 L’homme appela sa femme du nom d’Eve – c’est-à-dire La Vivante –, car c’est elle qui a été la mère de tout vivant.
21 Le SEIGNEUR Dieu fit pour Adam et sa femme des tuniques de peau dont il les revêtit.
22 Le SEIGNEUR Dieu dit : « Voici que l’homme est devenu comme l’un de nous par la connaissance de ce qui est bon ou mauvais. Maintenant, qu’il ne tende pas la main pour prendre aussi de l’arbre de vie, en manger et vivre à jamais ! »
23 Le SEIGNEUR Dieu l’expulsa du jardin d’Eden pour cultiver le sol d’où il avait été pris.
24 Ayant chassé l’homme, il posta les chérubins à l’orient du jardin d’Eden avec la flamme de l’épée foudroyante pour garder le chemin de l’arbre de vie.

 Avant d’entamer notre nouveau thème du mois qui est la « guérison », rappelons d’abord l’origine de la maladie ou du mal qu’on appelle « péché ». Nous commençons l’étude par le commencement (Genèse) au risque de répéter ce qu’on a déjà vu !

Qu’est-ce que le péché ? Y-a-t-il un remède ?
Le péché et ses conséquences
Le péché est la transgression consciente et volontaire de la loi divine (v. 3 et 6). La femme autant que l’homme sont libres de leurs choix. Le fruit défendu peut servir de balise par rapport à l’usage de leur liberté en cohabitant avec Dieu (chapitre 2, 17 / Galates 5, 13).

Le péché signifie aussi « rater sa cible ». L’humain a manqué à sa vocation en se laissant influencer par la ruse du malin. La stratégie du malin consiste à modifier la parole de Dieu pour répondre aux besoins charnels de l’humain (v. 1 et 4-5).
Le péché révèle le cœur de l’homme enclin au mal lorsqu’il s’isole loin de son Créateur (v. 6 / Romains 7, 19).  Les conséquences du péché nous conscientisent  sur la gravité de celui-ci :

  •  La nudité : le péché nous révèle qu’en quête de grandeur (devenir comme Dieu), l’humain n’est que poussière et sa gloire n’est que vanité (« vonin’ahitra », graine d’herbe – Psaumes 103, 14-16).
  • La vie c’est cette relation confiante avec Dieu, la mort c’est la peur de Lui qui cause la fuite de l’humain de devant sa face (v. 8 et 10). D’où l’accès impossible au Paradis (v. 24) !
  • Relations humaines marquées par des suspicions (v. 12-13)
  •  Catastrophes écologiques (v. 17-19)

La guérison
L’humain a certes manqué sa cible et non sa vie ! Au lieu de s’apitoyer sur son sort, l’homme est créé à l’image de Dieu et pourrait se relever s’il le désire vraiment ! Que propose la Bible ?

  •  Sa vocation poursuit son chemin : Dieu cherche l’homme (« où es tu ? ») même si celui-ci a succombé au péché, et Il le ramène à sa responsabilité humaine (d’où ces questions posées par Dieu, même s’Il connaît déjà les réponses). Etant interpellé, l’humain devrait éprouver avec douleur ses fautes. Par sa repentance commence sa guérison ! (silence après avoir reconnu ses torts au lieu de se justifier pour couvrir sa « nudité »)
  • La guérison profonde c’est celle de couvrir la « nudité » du pécheur (v. 21). Le vêtement fait de peau (de bête) signifie qu’un animal a été sacrifié au bénéfice de l’humain pécheur. Le salaire du péché c’est la mort (Romains 6, 23a). C’est la bonne nouvelle qu’annonce déjà l’Ancien Testament sur l’œuvre de Jésus-Christ pour toute l’humanité (Jean 3, 16 / 1, 29). Hors d’Eden, ce vêtement marquera l’accompagnement du Seigneur en faveur de l’homme et de la femme  par rapport à leurs responsabilités, leurs vocations humaines sur terre (Romains 13, 14).

Pasteur RAMAHERIJAONA Jean Teddy
FPMA Grenoble

© Fpma Grenoble